L’inventoire – proposition d’écriture

l'inventoire

Aujourd’hui il sera question du site L’inventoire : une revue web destinée à tous les passionnés de littérature. Y sont proposés :  interviews d’écrivains, des propositions d’écriture, des interventions pédagogiques et des chroniques littéraires.
Un joli petit endroit en somme :)!

Il y a deux semaines la proposition d’écriture consistait à composer un texte à partir de « L’arbre à poèmes » de Abdellatif Laabi.
arbresapoèmes

RÊVES

Dans mon réduit
je me suis amusé à ranger
mes idées
à faire le tri dans mes rêves
En voici quelques-uns
que j’ai d’abord hésité à garder :

Jouer à la roulette en compagnie de Dostoïevski

Aimer sans que le désir y soit pour quelque chose

Me réveiller un jour parlant toutes les langues du monde
Avoir des ailes, pas pour voler, juste comme parure

Voir G. W. Bush traduit devant un tribunal international de justice

Libérer les arbres de leur immobilité

Écrire un premier livre

Acquérir une toque d’invisibilité

Faire une apparition au mariage de mon arrière-arrière-petite-fille ou petit-fils

Découvrir la source du mal

Jouer à la perfection de la cithare

Rester assis seul dans le désert sept jours et sept nuits durant

Boire, ce qui s’appelle boire, sans fumer

Serrer la main de Nazim Hikmet

Pêcher à la ligne les poèmes des peuples disparus (….)

Extraire les balles qui ont troué le corps de Che Guevara, refermer ses blessures, lui caresser le front et lui murmurer en toute confiance : Lève-toi et marche !

Persuader Sisyphe qu’il a été victime d’une erreur judiciaire

Faire aboyer le mot chien (…)

IMG_0388

Voici le texte que j’avais proposé (mais qui n’a pas été retenu ^^) :

Longtemps mes rêves ne furent que des lucioles sous cloche.
Des astres à veiller ;
petits brasiers auprès desquels se réchauffer
les jours trop froids, les jours trop noirs.

Puis j’ai appris à les laisser s’échapper, batifoler.
J’ai goûté à l’enchantement de les laisser s’inscrire dans ma réalité. 
Alors rêvons ! En immense, en très (trop ?) grand !

S’abreuver d’ailleurs, d’autrement. A vélo. En cargo. En marchant, en courant, ou en volant.

(se)Connaître, (se)découvrir, (s’)apprendre.

Transplaner à ma guise.  Faire le tour de l’univers en un clignement de paupière.

M’abreuver de tous les mots du monde. M’en faire des manteaux. Une seconde peau.

Les voir virevolter dans nos vies encore une ou deux éternités. Elle et sa légèreté.

Devenir maîtresse d’école, rafistoleuse d’émotions ou bricoleuse de surprises professionnelle.

Continuer à nous conjuguer  au presque parfait.  A l’envolée.
Nous construire un nid, à nous, les oiseaux.

Disserter des affres de l’amour, autour d’un thé ou lors d’une ballade en forêt avec Romain Gary.

Capturer dans de petites fioles un souvenir, une pensée, un bonheur, une extase du cœur. Puis les offrir à des amis, un inconnu dans la rue.

Adopter une licorne. La mer en hiver. Au galop sur son dos. Le vent qui gifle mon visage. Liberté.

Allonger cette liste à l’infini et au-delà. Puisque par les temps qui courent, rêver est plus qu’essentiel. La poésie, l’espoir et l’imaginaire comme armes contre l’absurdité du monde.

Et puis, vous trouverez ici tous les textes qui ont été retenus 🙂 Miam, la bonne tartine de rêves à grignoter avec un thé sous le soleil 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s