.

Mon ventre et mon cœur qui se serrent d’un même tenant quand ses mots parviennent jusqu’à mon oreille. La pelote d’émotion qui escalade l’œsophage pour tenter une fugue par mes yeux. Je la renvois d’où elle vient, aidée par ma salive que je m’empresse d’avaler. Mon corps tremble un peu. Et c’est doux. Il semblerait que tout ça soit un peu moins « purement administratif » qu’il n’y parait.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s